L’entreprise soissonnaise DECELECT fête cette année ses 50 ans d’existence. Depuis ses débuts, elle a su saisir toutes les opportunités de changements et de bouleversements de l’industrie pour évoluer, pour se réinventer et pour demeurer un partenaire présent et innovateur pour ses clients, aussi bien en sous-traitance que sous les marques DECELECT et UBIWIZZ.
50 ans d’innovation aux services des industriels et depuis peu des particuliers.

De la libération des sociétés (1968) à la liberté de communiquer (2018)

L’histoire de DECELECT est jalonnée de moments marquants, certains très emblématiques des évolutions de la société civile. A l’origine de DECELECT, Guy Richard, le fondateur, avait déjà travaillé dès 17 ans dans une entreprise de circuits imprimés.

« Il faut être un peu fêlé pour être chef d’entreprise et je l’ai toujours été. Comme j’avais travaillé dans les circuits imprimés, j’ai pris le risque en 1968 de créer mon entreprise. Ironie du sort, en pleine vague contestataire, l’Armée Française est le premier client de DECELECT », raconte Guy Richard.

Philippe Bonduelle PDG Decelect (à gauche) et Guy Richard (à droite), fondateur en 1968.

Après 14 années à la direction de l’usine de Soissons, Philippe Bonduelle rachète l’entreprise à Gilles Behamou (Asteel group) qui en était le propriétaire depuis 1988, avec l’idée de devenir le groupe expert en fabrication de réseaux de communication.

DECELECT a également eu l’audace de créer ses propres gammes de produits avec pour point commun la technologie IP qui a accompagné l’émergence d’Internet et faciliter la communication à grande échelle. Comme le précise Philippe Bonduelle, « DECELECT est en recherche continue d’excellence technologique et humaine. Prendre des risques fait partie d’une bonne gestion d’entreprise. Il faut bien comprendre les enjeux pour bien calculer les risques. Je n’ai jamais eu peur du changement et nous nous sommes assurés de toujours demeurer les premiers à offrir de nouvelles techniques, de nouveaux procédés ainsi que de nouveaux services pour se distinguer dans un monde ultra compétitif. La solution complète UBIWIZZ pour la maison connectée est l’aboutissement de nos compétences de la technologie IP, popularisée par Internet » ajoute Philippe Bonduelle.

Un groupe taillé pour l’exigence des clients industriels

Sur le site historique de Soissons, Philippe Bonduelle conserve coûte que coûte une usine pour péreniser les savoir-faire et les gestes des ouvrières. Une usine d’injection plastique est implantée à Saint Vit (25) près de Besançon.
« Toute la connaissance et l’expérience doivent rester notre propriété et notre valeur ajoutée et surtout ne pas la laisser partir à l’étranger », explique Philippe Bonduelle.

A côté de ces entités françaises, DECELECT est présent en Tunisie et en Chine avec ses propres usines, dont les effectifs varient selon les volumes commandés.

« Nous avons trouvé le bon équilibre entre les différentes usines et nous pouvons toujours répondre en termes de délais ou de prix. Nous avons toujours une solution. C’est pour cela que les plus grands industriels français sous-traitent à DECELECT la réalisation des moules plastiques, précise Philippe Bonduelle.

Pour accompagner la vision d’un monde communicant, Philippe Bonduelle intègre par croissance externe les entreprises Eurosab (vidéo) en 2000, Logicable et Caméra Elsey en 2008 (cordons et fiches TV), CD Plastiques en 2014 et Vitec en 2016.

Une diversification maîtrisée

DECELECT est aujourd’hui centré pour répondre aux besoins des bâtiments connectés et propose des solutions de raccordement cuivre et optique, à l’intérieur des bâtiments et des logements (SVDI), une offre complète pour les datacenter (baies corridors – câblage cuivre et optique) et une solution sans fil et sans pile pour les logements et les bâtiments connectés (écosystème EnOcean). 

Les voies du succès sont grandes ouvertes pour DECELECT et Philippe Bonduelle